babel

Une société d'hommes autoproclamés souverains n'est plus une société mais une population d'individus soucieux de leur bien-être et de leurs intérêts particuliers. Les inégalités (naturelles), dont il ne serait pas venu à l'idée de leurs aïeux de demander des comptes au Seigneur, ces inégalités sont désormais portées en place publique, sur l'agora, pour exiger réparation de la communauté des hommes. Ainsi sont nés les droits des minorités et, plus Dieu s'éloigne, plus les minorités revendiquent avec force. Le tissu social perd sa cohésion et sa texture, il finit par ressembler à un patchwotk dont le stade ultime est ce monde qui a entrepris la construction de la Tour de Babel. Péché d'hybris que les Dieux ont puni de Némésis: la construction s'arrête car les hommes en ont perdu le sens. La Tour est l'illusion de la reconquête du sens perdu. Les Tours de Babel contemporaines s'appellent recherche génétique, numérique, hybridation, intelligence artificielle, robotique  ...