30 août 2018

Connexion et dépendance

La foudre tombe et met hors service les réseaux de communication. Il faut désormais se rendre, à pied, aux bureaux voisins pour transmettre les données, les informations. Il faut même les écrire sur un bout de papier. La résilience de nos systèmes de communication est faible. Ceux-ci sont en connexion permanente, ils nous rendent dépendants et nous privent d'autonomie. L'écran tombe en carafe et nous sommes perdus. C'est comme si nous avions renoncé à l'usage de la monnaie pour réaliser, de la main à la main, les transactions simples.... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 03:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 août 2018

carnet de voyage_2018_arcachon_1

Posté par acontrecourant à 04:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2018

Burg Nideck...

      Le Château du Nideck (haut Moyen-âge), dresse ses ruines grandioses dans la forêt de Haslach, en Alsace, entre Wangenbourg et Niederhaslach. Elles sont situées sur le territoire de la république française, quoique les consonnances évoquent indiscutablement l'histoire allemande. Elles présentent des constructions en pierres de taille d'une dimenson inhabituelle et la légende veut que le château (nous sommes alors à la fin de l'ère carolingienne ou au début du Saint Empire d'Othon) ait été habité par des... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 août 2018

Caddy

    L'homme tient son quartier général sur le parking de la supérette de la Route de Toulouse où les gens du quartier, parfois des gens de passage, viennent s'approvisionner, les plus âgés, les moins mobiles en début de matinée, lorsqu'ils peuvent arpenter les linéaires en toute liberté, les plus jeunes en fin de journée, après le travail, souvent accompagnés de jeunes enfants récupérés à la hâte chez une nourrice, parfois seulement pour emporter une bouteille d'huile ou une plaquette de beurre, oubliées lors des courses... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2018

Carnet de voyage_2018_Bordeaux_2

Posté par acontrecourant à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2018

Carnet de voyage_2018_Bordeaux_1

 
Posté par acontrecourant à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 août 2018

carnet de voyage_2018_Rochefort-en-Terre

 
Posté par acontrecourant à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 août 2018

Bonjour facteur !

  Le cadre de vélo reste jaune, mais tous les accessoires respirent désormais la modernité fonctionnelle et clinquante : rétroviseurs, stabilisateurs, batterie d'alimentation de la propulsion électrique. Combien doit peser cet engin entre les mains du facteur, lesté de plusieurs sacoches règlementaires de courriers et petits colis ? Le facteur le hisse avec peine sur le trottoir dépourvu de bateau à quai, il pourra ainsi longer les boîtes aux lettres sans devoir mettre pied à terre. Et que d'archaïsme dans le geste de soulever... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2018

Découper l'ail

  Les tiges sont tressées trois par trois, suspendues en hauteur, en un endroit sec, les bulbes en bas. Quelques mois plus tard, les tiges se fanent, les principes se concentrent dans les bulbes dont les enveloppes se dessèchent elles aussi. Les peaux se détachent d'une simple pression des doigts. La dernière résiste un peu plus longtemps, elle ne cède qu'à l'insistance d'un petit couteau effilé qui aura servi, au préalable, à l'ablation des tiges. Les gousses émergent dans leur blancheur acide telles des fèves où la moindre... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2018

Cultiver son jardin

    Le vieil homme sort aux premières heures à cause de la canicule, la tête en toutes circonstances coiffé d'un chapeau de paille dont le ruban noir cache mal les auréoles laissées par des années de sueur. Portes et fenêtres sont grandes ouvertes pour laisser entrer la fraîcheur de matin. Elles seront refermées à dix heures passées, la maison gardera jusqu'au soir le souvenir de la fraîcheur nocturne, du moins au côté nord. L'homme trimbale son arrosoir le long des massifs de lauriers et d'un carré où poussent quelques... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,