poitiers ND la grande

Bientôt arriveront dans les conseils municipaux et les instances de la République, des gens qui n’ont entendu parler ni d’Aliénor, ni de St-Hilaire ou de Radegonde, et à qui il sera indifférent de continuer d’entretenir des édifices, romans, somptueux, hiératiques tels ND de la Grande à Poitiers, et il ne manquera pas alors de communautés désireuses d’en acquérir les lieux désertés pour leur culte, ni de conseillers prétendus progressistes, en réalité opportunistes, pour en accepter le vil prix en échange de la cession.