08 janvier 2013

De l'Etat-Providence à la tyrannie d'état

  Pour un BA, un Gégé, une BB … médiatiquement exposés, combien d’autres, anonymes, mais aux fortunes comparables, sont-ils en train de choisir le chemin de l’exil ? Les raisons en sont connues, fiscales, même si pour la plupart, les exilés restent discrets. Ils ont peut-être tort : nul n’en ignorerait et la puissance publique ne pourrait pas minimiser le phénomène en le ramenant à la défection de quelques individus isolés dépourvus de patriotisme. Que la puissance publique feigne la surprise est encore moins... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 novembre 2012

Accros à l'auto

      En 1960 paraît « Mythologies » de Roland Barthes. En couverture, nulle surprise de trouver en photo la mythique DS Citroën, la voiture par excellence, symbole de la France des années soixante, en plein essor des trente glorieuses. Depuis lors, la prolifération de la DS et de ses petites sœurs a profondément modifié le paysage urbain. Les voies « carrossables », les ruelles étroites, les anciennes lignes de tramway ont progressivement fait place nette à ces grands boulevards indispensables à... [Lire la suite]
11 novembre 2012

Extension du domaine du mariage

A quelle finalité répond le projet de loi du « mariage pour tous » ? Donner un cadre légal, diront ses partisans, à tous les couples de même sexe qui vivent ensemble, leur permettre de gérer les questions de patrimoine au même titre que les autres couples, leur donner la possibilité d’une famille par rapport aux enfants dont ils ont ou auront la responsabilité, etc. Il y a dans le projet de loi une générosité qui, en apparence, rend incompréhensible la fronde qu’il suscite. Peut-être aussi la volonté d’élever un... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 19:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2012

Déni et boucs-émissaires, deux façons d'échapper aux responsabilités

Dans le numéro 808 de Marianne (13 oct 2012) E. Todd signe un « premier bilan de François Hollande », six mois après son accession au pouvoir, et prédit que dans 5 ans l’actuel président sera un géant ou un nain. La formule fait mouche et aiguise la curiosité. Les cotes de popularité du président et du premier ministre sont si dangereusement basses qu’on ne peut manquer de prêter oreille à tout propos qui prend le contrepied de la plupart des commentaires. Celui d’E. Todd, démographe et politologue, provocateur à ses... [Lire la suite]
28 septembre 2012

L'allégeance des écrivains (l'affaire Richard Millet)

Courant septembre, Annie Ernaux (AE), écrivain, a signé dans le Monde une tribune d’une rare violence sur laquelle il y a lieu de revenir. Car AE ne s'est pas à ce jour illustrée par des prises de position violentes. Fille de commerçants devenue normalienne, AE a exploré les rapports de classe et de génération. L’œuvre dont elle nous a fait le don est d’une rare finesse. Elle excelle dans l’auscultation du non-dit. On l’imagine mal proférer un mot plus haut que l’autre. Et pourtant, dans sa tribune du Monde, AE a prononcé un... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 septembre 2012

La gauche ne réforme pas, elle impose

Je ne sais pas si le changement promis est amorcé dans la maison France mais il est pour le moins intervenu dans le style de l’Elysée. Dans son allocution télévisu-consensuelle du 9 septembre, son hôte a fait preuve d’un infléchissement certain, de forme et de substance. De forme en premier lieu et sans doute de deux manières. François Hollande adopte un ton volontairement offensif. Sur moult sujets, il dit « être en position de combat », « je ne me défausse pas, je suis en première ligne », « je vais... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juillet 2012

Revers bleus, revers roses

A Bordeaux, la Fête du Vin ferme son ban. Plus de 500 000 visiteurs auront sillonné les berges du Port de la Lune, faisant honneur à l’une des signatures de la Région Aquitaine, le vin de Bordeaux. Les amateurs auront dégusté. Les débordements des autres auront été contenus par une présence policière dont certains représentants souriaient. Peut-être avaient-ils lu les dernières recommandations de Manuel Vals. En Ukraine, l’équipe d’Espagne a brillamment remporté l’Eurofoot 2012 face à une équipe d’Italie, méritante, mais qui... [Lire la suite]
21 mai 2012

Pourquoi la gauche est-elle arrivée au pouvoir?

… alors que le pays est à droite. Telle est la question que ne manque de poser chaque commentateur politique. Et que veut dire : le pays est à droite ? Précisons les choses. Il y a d’une part des partis politiques : UMP, PS, Front de Gauche, FN … d’autre part des sensibilités politiques. Les partis foisonnent, quoique l’échiquier politique soit tenu par un petit nombre de partis. A l’inverse, il n’y a que deux sensibilités politiques. On m’objectera l’existence du centre et des abstentionnistes. Cependant les... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 21:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mai 2012

François Hollande président

Les urnes ont parlé. François Hollande est le septième président de la 5ème république française. Très certainement souhaitons-nous que les dieux lui soient favorables et que les français aient à s’en féliciter. Cependant, alors même que la Bastille résonne de cette liesse populaire qui n’est pas sans rappeler un certain mois de mai 1981, alors même que la presse et les médias, ébahis, tentent de nous faire prendre pour argent comptant la somme des espoirs que cette élection porte, alors même …, le piaillement des oies du Capitole est... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2012

L'inconscient collectif français regarde-t-il vers le passé ou vers l'avenir?

Le premier tour des « présidentielles » est passé. On connaît le nom des deux candidats que les urnes départageront le 6 mai prochain. En attendant, la campagne fait rage, la vraie campagne et non pas ces fausses primaires que constituent un premier tour aux airs de caricature, avec des candidats « représentatifs » et d’autres qui ne le sont pas. La campagne fait d’autant plus rage qu’elle est brève : deux semaines, c’est peu quand il s’agit de confronter deux programmes, de surcroît dans un contexte de... [Lire la suite]