24 octobre 2014

La Bête dans la jungle, Henry James

La rencontre d’un homme et d’une femme se produit toujours autour d’une inclination réciproque, à l’image de deux promeneurs qui s’avancent l’un vers l’autre sur un sentier étroit et que leurs excès de politesse, au lieu de s’effacer, conduisent à entrer en collision. Rien de tel dans le roman de Henry James, « La Bête dans la jungle » (titre original : The Beast in the jungle, 1903, Londres). Rien de tel et pourtant que d’inclination entre la discrète May Bartram et le dandy John Marcher. Entre eux, une première rencontre survient... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 septembre 2014

Chère Valérie

J’avais pour vous de la sympathie. Votre éviction de l’Elysée, en février dernier, avait quelque chose d’infamant. La terre entière en reçut alors l’information sous forme de communiqué, laconique jusqu’à l’offense, dépourvue de motif et de formule de politesse, prononcée de surcroît par votre ex-conjoint en tenue de communiant buté. Vous méritiez mieux, surtout un minimum d’élégance. Rien d’illégal dans la procédure cependant, mais il y a l’art et la manière. Les anglais appellent cela la policy ou la common decency. Il y a d’une... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2014

Ce que voyait Frédéric Bastiat - La vitre cassée

  Né à Bayonne, le 30 juin 1801 et mort à Rome, le 24 décembre 1850, Frédéric Bastiat est un économiste, homme politique et pamphlétaire libéral, désormais tombé dans "l'oubli français", mais célébré à l'étranger à l'égal d'un Alexis de Toqueville, notamment par l'école de Vienne (Hayek) qui s'en réclame. Bastiat est un farouche adversaire du socialisme et du colonialisme, et fervent partisan du libre échange et de la concurrence. Il faut croire que l'essor de la France du XIXème tient à des hommes tels Guizot, Thiers ou... [Lire la suite]
27 avril 2014

Hommage à la littérature bulgare

  Je me peux m'empêcher de produire ici une citation de Yordan Raditchkov (écrivain bulgare né le 24 octobre 1924 et mort le 21 janvier 2004, auteur de l'oeuvre la plus emblématique de la littérature bulgare) que cite Marie Vrinat dans un trop discret essai sur la littérature bulgare (lien: http://litbg.eu/litt-rature-bulgare.html).           Yordan Raditchkov:"L'oncle Gavril se débrouillait fort hardiment avec toutes sortes de mots, je ne me souviens pas d'un mot qui lui ait fait peur,... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mars 2014

La bienveillante ironie de Richard Ford

    "Ma mère", récit autobiographique; titre original :  "My mother", 1988. "Péchés innombrables" recueil de nouvelles; titre original: "A multitude of sins" 2001.     « Elle observait mes efforts pour devenir écrivain, sans les comprendre entièrement. -         Mais quand vas-tu prendre un travail et t’y mettre pour de bon ? me demanda-t-elle un jour » "Ma mère".      « Pourtant, à travers ma mère que j’ai connue et... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 février 2014

Ödön von Horwath (Fiume 1901-Paris 1938)

  Au matin du 1er juin 1938, une violente tempête s'abat sur Paris. Devant le théâtre de Marigny, à deux pas du palais de l'Elysée, une branche de marronnier tombe et blesse mortellement le dramaturge austro-hongrois de langue allemande, Ödön von Horvath. Une plaque commémorative apposée sur le théätre rappelle l'événement. On peut y lire un poème du dramaturge:   Et les gens vont dire Que dans un lointain avenir On saura discerner Le faux et le vrai.   Que le faux disparaîtra Alors qu'il est au pouvoir ... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2014

Les yeux bandés, de Siri Hustvedt

Iris Vegan. 25 ans. Peut-être pas. Etudiante en lettres à l’Université de Columbia. Vit à New York. Fauchée. Survit de petits boulots et de traductions. Célibataire, se croit moche, mais courtisée. Originaire du Midwest, dont elle a cherché à perdre l’accent. Cérébrale : « Je pense que j’avais envie de lui parce qu’il ne me bousculait jamais. C’était le problème de la plupart des garçons. L’intensité de leurs désirs me rendait claustrophobe. Ils étaient tout le temps à me souffler dessus, à me tirailler, à implorer quelque... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 novembre 2013

Lettre à Yann Moix

en réponse à sa lettre à Mme Taubira (lien ci-dessous) Monsieur, Tout d’abord, permettez-moi de vous adresser toutes mes félicitations pour le prix Renaudot qui récompense votre dernier livre. Hélas, vos libations littéraires ont été ternies très vite par certains propos désobligeants tenus à l’encontre de Mme Taubira, garde des sceaux, lors de sa visite à Angers. Vous avez été outré par ces propos et je vous comprends. Je l’ai été moi aussi et je ne ferai pas au lecteur l’offense de les rappeler. Ces propos vous ont... [Lire la suite]
28 février 2013

Le "petit cochon" de Marcela

    Marcela Iacub a le droit de préférer les chiens aux enfants. Marcela Iacub a le droit de succomber à la fascination de DSK au point de le rencontrer, d’avoir une liaison avec lui et de lui consacrer un livre. Je ne trahis rien, Marcela Iacub s’est elle-même chargée de la publicité de cette partie de la vie que le commun des mortels continue d’appeler « privée ». Même si elle ne nomme pas DSK, elle en parle de telle sorte qu’il n’y ait aucun doute quant à son identité. Elle a le droit de préférer en DSK le... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 janvier 2013

L'entravée (Requiem pour Linda B.), d'Ismaïl Kadaré

  Roman tarduit de l'albanais par Tedi Papavrani, publié chez Fayard   Qui est Linda B. ? Au début du roman, la jeune fille dénommée Linda B. est déjà morte, suicidée, mais cela, le dramaturge Rudian Stefa l’ignore lorsqu’il est convoqué chez un juge enquêteur. Il est convoqué parce que nous sommes en Albanie, un pays où, aujourd’hui encore «les libertés seront d’autant plus larges que la dictature du prolétariat sera plus forte ». Que Linda B. ait été en possession d’un livre dédicacé par Rudian aura suffi à... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,