Par JOYAUX, entendons joyaux de la littérature.

Stefan_Zweig

 

JOYAUX parce qu'ils sont petits et denses, lumineux ou pétillants

Une sélection forcément, incomplète, égoïste et subjective ! 

Donc, et sans idée de hiérarchie:

 

 

Point de Lendemain, de Vivant Denon

Quartett, de Heiner Müller

August, de Christa Wolff

Lettre d'une inconnue, de Stephan Zweig

La grand entourloupe, de Roald Dahl

Geschichten aus dem wiener Wald, de Ödön von Horwath

Jacques le Fataliste, de Diderot

L'étranger, d'Albert Camus

L'assassin de la rue Belpoggio, d'Italo Svevo

Le mépris, d'Alberto Moravia

La Bête dans la jungle, de Henry James

Lettre de Lord Chandos, d'Hugo von Hofmanstahl

Lenz, de Georg Büchner

Premier amour, de Tourgueniev

La ronde, d'Arthur Schnitzler

Toujours la tempête, de Peter Handke

Oncle Vania, d'Anton Tchekov

Laissons parler le vent, de Juan Carlos Onetti

Miette, de Pierre Bergougnoux

Mémoires sauvés du vent, de Richard Brautigan

Trois chants funèbres pour le Kosovo, d'Ismaïl Kadaré

Le rapport secret, d'Ismaïl Kadaré

L'ange bleu, de Heinrich Mann

Adolphe, de Benjamin Constant

La princesse de Clèves, de madame de Lafayette

Les liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos

Fenêtre sur cour, de William Irish

Nocturne, d'Andrés Barba (in: La ferme intention)

L'inondation, d'Evgueni Zamiatine