10 octobre 2016

L'article de foi des philosophes

Les philosophes (et leurs émules) ont cru que les Lumières entreraient dans tous les esprits, à la même vitesse, à la même profondeur, avec le même rendement, et que, les Lumières aussitôt diffusées, en libre service en quelque sorte, l'on puisse se passer des religions ...
Posté par acontrecourant à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2015

Après l'effroi, la colère et le désarroi

C'est par la fermeté qu'on rend les dieux faciles. Voltaire Chers amis, quelque chose a changé. J'aimerais, comme d'aucuns, poser des bougies sur le rebord de ma fenêtre, brandir l'idéogramme de la paix avec  la Tour Eiffel, m'asseoir avec nonchalance (Lässigkeit en allemand) à la terrasse des cafés et proclamer ceux-ci comme remparts de ma civilisation, mais je me sens accablé au-delà de toute mesure. Je ressemble à un idéaliste qui, à l'aide d'un seau percé, tente de ramasser les débris de ses rêves brisés. Quelque chose... [Lire la suite]
16 janvier 2014

La boîte de Pandore est ouverte

  Chaque médaille a son revers et chaque événement est lisible de deux manières. Ainsi en est-il de la censure exercée par (un référé en date du 9 janvier 2014) le Conseil d’Etat à l’encontre du spectacle « le Mur » de l’humoriste Dieudonné. La censure a entraîné l’annulation du spectacle prévu à Nantes, le 9 janvier au soir. Six mille spectateurs qui avaient réservé leur billet (le spectacle était à guichets fermés) ont trouvé portes closes et n’ont pas mâché leur colère devant les micros tendus. Pour les uns... [Lire la suite]
04 janvier 2014

la démocratie est-elle en train de basculer?

  Dieudonné est grossier, irrespectueux, mais talentueux, ceci n'excusant pas celà. En 1765, en Picardie, trois jeunes freluquets s'illustrèrent par quelques blasphèmes que l'Eglise et le pouvoir entendirent réprimer avec la dernière sévérité. La liberté d'expression n'avait pas alors cours. On embastillait pour une plaisanterie ou une irrévérence! Voltaire s'interposa. On connaît son mot resté fameux: "je ne suis pas d'accord avec vous, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire". En Picardie,... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 13:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2013

De blasphème en urinoir

  Le 9 août 1765, des badauds se promènent sur le pont d’Abbeville, en Picardie, et font une singulière découverte. La statue du Christ qui s’y élève avait été tailladée à plusieurs endroits par « un instrument tranchant » qui, comme l’écrivit l’huissier du roi, provoqua à la jambe droite « trois coupures de plus d’un pouce de long chacune et profonde de quatre lignes » et « deux coupures à côté de l’estomac ». L’émotion de la chrétienté dans la cité picarde fut immense... [Lire la suite]
28 septembre 2012

L'allégeance des écrivains (l'affaire Richard Millet)

Courant septembre, Annie Ernaux (AE), écrivain, a signé dans le Monde une tribune d’une rare violence sur laquelle il y a lieu de revenir. Car AE ne s'est pas à ce jour illustrée par des prises de position violentes. Fille de commerçants devenue normalienne, AE a exploré les rapports de classe et de génération. L’œuvre dont elle nous a fait le don est d’une rare finesse. Elle excelle dans l’auscultation du non-dit. On l’imagine mal proférer un mot plus haut que l’autre. Et pourtant, dans sa tribune du Monde, AE a prononcé un... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 décembre 2011

Deux ou trois petites choses à propos du blasphème

La révolte est une ascèse, quoiqu’aveugle. Si le révolté blasphème, c’est dans l’espoir d’un nouveau Dieu. (Albert Camus ; L’homme révolté) On n’a pas le droit de blasphémer quand on ne croit à rien. (Alfred Capus) Ô vivants, la pensée est la pourpre de l’âme, le blasphème en est le haillon. (Contemplations, VI, au bord de l’infini, 17, Dolor ; Victor Hugo)   S’il faut en croire le Larousse ou Wikipédia le blasphème est un « discours jugé irrévérencieux à l’égard de ce qui est vénéré par les religions ou de ce... [Lire la suite]