30 juin 2015

Référendum grec et dilemne européen

    L’été arrive et glisse dans nos bagages estivaux un lot inhabituel de crises et de tragédies. L’Etat Islamiste fête le premier anniversaire de la proclamation de son califat (29 juin 2014) et s’enorgueillit d’actes de barbarie que d'aucuns s’acharnent à vouloir ranger dans la case des singularités terroristes. Ces actes se multiplieront  avec la propension à « mal nommer les choses » (ce qui « ajoute au malheur du monde » cf Camus) et à ne pas désigner les ennemis par leurs noms. Les progressistes continuent à... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 juin 2015

Déracinement

  Dimanche dernier, avant les heures chaudes de la journée, j'ai procédé au déracinement d'un arbre. C'était un figuier dont il ne restait que la souche. Le feuillage, les branches et le tronc, je les avais coupés l'an passé. Le figuier ne donnait pas de fruit. Les figues poussaient à la racine des pédoncules puis séchaient à mesure qu'elles grossissaient. Peut-être l'arbre ne se plaisait-il pas là où je l'avais mis en terre. Il est inutile de garder les arbres qui ne donnent pas de fruits, quoique pendant longtemps j'ai... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 avril 2015

Aporie de la grande vitesse française

    Au siècle dernier, la France rêvait déjà de grande vitesse. Tandis que les soviétiques construisaient le Tupolev, la France mettait en chantier le Concorde, lequel permettait de relier Paris et New-York en deux heures, à quelques deux mille euros le prix du siège. La vitesse c’est comme l’amour, quand on accélère on ne compte pas ! Air France et British Airways en acquirent quelques exemplaires - avec un enthousiasme comparable à celui de la Préfecture des Deux Sèvres dans l’acquisition des voitures électriques «... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 décembre 2014

Le pape François en délicatesse avec César

  Lundi 22 décembre, en présentant ses vœux à la Curie Romaine, le pape François rompt radicalement avec ses prédécesseurs qui voulurent toujours rendre de consensuels hommages aux hommes de l’ombre et de l’«appareil». Une fois de plus, le pape rompt avec les traditions et admoneste la Curie en un réquisitoire d’une froide et véhémente colère. Pas moins de quinze « maladies » sont diagnostiquées par le Saint Père et livrées à la réflexion des prélats qui adoptèrent à sa lecture une impavidité de marbre très vaticane, ... sous... [Lire la suite]