12 février 2012

la forme de l'outil (2)

A l'attention de mon ami Y.L. Souvent, les pensées me viennent à l'occasion d'un mouvement (ce qui parfois me fait dire que toute pensée est physique voire charnelle). Ainsi donc, je faisais un dessin, un personnage féminin esquissé à grands traits de feutre. Le feutre me suis-je dit ne permet qu'une palette étroite de variations et de nuances. Il convient donc d'adapter la conception même du dessin en fonction de l'outil et de son potentiel, en l'occurrence le feutre. Outil certes grossier mais dont on peut tout de même tirer... [Lire la suite]