10 septembre 2018

De Notre-Dame de Strasbourg à l'abbatiale de Niederhaslach

  Chronique alsacienne, 2 Le bâtiment impérial de la gare de Strasbourg disparait sous une carapace de verre telle une statue grecque sous un voile de pudeur. A peine distingue-t-on encore les inscriptions 1905-1906, dates de son édification. Quant aux vitraux à la gloire des Hohenzollern, ils ont été démontés, escamotés, relégués... La chancellerie préparait alors la constitution du futur Land Elsass-Lothringen (les actuels départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle) qui vit le jour en 1911 (sous la présidence,... [Lire la suite]

01 septembre 2018

L'Ami Fritz, chronique alsacienne

    Il est vingt et une heures et l'obscurité gagne par l'est, la Forêt Noire porte bien son nom. A l'ouest, le ciel blanchit au-dessus du Piémont vosgien, le soleil a franchi la barrière des collines mais ses rayons se courbent et lancent sur la plaine leur lueur d'acier. Un croissant de lune émerge sur la pointe des pieds, à nouveau jaune. Mars s'éloigne, rassasié de rouge. Le mois d'août bascule dans sa deuxième moitié, celle, paisible, où les jours raccourcissent, l'automne n'est pas loin. L'Assomption met un terme... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 août 2018

Cultiver son jardin

    Le vieil homme sort aux premières heures à cause de la canicule, la tête en toutes circonstances coiffé d'un chapeau de paille dont le ruban noir cache mal les auréoles laissées par des années de sueur. Portes et fenêtres sont grandes ouvertes pour laisser entrer la fraîcheur de matin. Elles seront refermées à dix heures passées, la maison gardera jusqu'au soir le souvenir de la fraîcheur nocturne, du moins au côté nord. L'homme trimbale son arrosoir le long des massifs de lauriers et d'un carré où poussent quelques... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 17:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2018

Le retour des vainqueurs de la Coupe du Monde

La minette s'est ébrouée de très bonne heure, elle grimpe alors sur le rebord de la fenêtre que je laisse entrebaîllée. Elle reste assise jusqu'à mon lever, à pivoter la tête de droite et de gauche, lorsque passe une voiture, un cycliste ou un piéton. Parfois, je parviens à me lever sans bruit et je reste alors à l'observer, perchée trois étages au-dessus de la rue, à l'extrême bord, impassible, comme si l'âme des chats était d'une qualité plus aérienne, moins apesantie, que la nôtre. Ses oreilles frémissent, elle m'a entendue et se... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 août 2017

"La meuf est dead"

  La triomphale entrée du gladiateur Neymar au club de football le plus prisé de la capitale déferle sur les réseaux sociaux et dans les espaces médiatiques d'où sont chassées les bruits précédents, notamment celui de ce malheureux sms d'une chargée de communication de l'Elysée selon le(la)quel(le) « la meuf est dead ». La meuf en question n'est autre que la regrettée Simone Veil, décédée le 30 juin dernier, à propos de laquelle le Président Macron a prononcé un éloge funèbre dont l'esprit se situe aux antipodes de celui du... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mai 2017

L'évangile selon Saint-Barnabé

Les preuves fatiguent la vérité (César, sculpteur)   Il y a quelques temps de cela, j'ai suivi deux documentaires diffusés par la chaîne RMC. Le premier est consacré à un évangile apocryphe (non reconnu par le canon catholique et romain), à savoir l'évangile de St-Barnabé. Le texte est présenté comme étant d'inspiration islamique, parce que, suppose l'auteur du documentaire, il remet en cause la réalité de la mort et de la résurrection de Jésus, c'est à dire rien moins que le dogme de la Trinité sur lequel la chrétienté... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mars 2017

Un écrivain consacre-t-il sa vie à la littérature? (2ème publication)

Avant-propos: cette chronique a été publiée une première fois en avril 2010. La page semble avoir été alterée par un piratage, je n'ose évoquer une censure. Elle ne contient à mon sens aucun propos désobligeant et je garde au regretté JM Roberts l'estime que j'avais conçue alors. Je reproduis la chronique car son propos me semble rester actuel. Si quelqu'un en éprouve ombrage, qu'il le dise à travers la fonction "contact". Je l'écouterai.     Reçu aux Matins de France Culture le 24 mars dernier (2010), l’éditeur... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 novembre 2016

Après une lecture de Paul Valéry

Défaite de l'excellence, progression de l'entropie Je termine la lecture des Carnets II et, en deça des hommages subtils adressés à Stendhal, Baudelaire, Verlaine ou Mallarmé, quelqu'intuition m'interpelle. Paul Valéry a écrit ces Carnets dans la secrète intuition de leur intérêt, assuré qu'il ne manquera pas de lecteurs, jeunes agrégés, poètes en herbe ou dilettantes éclairés, pour en dévorer les trop rares pages. Paul Valéry vécut à une époque où tout jeune homme d'un peu de goût et de discernement se découvrait devant Victor... [Lire la suite]
Posté par acontrecourant à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 octobre 2016

Journée du patrimoine au Grand-Théâtre de Bordeaux

Le rituel est à présent rôdé. La rentrée est faite, les cartables s'épaississent des premiers devoirs ou des supports pédagogiques pour les langues étrangères (?) que le ministère de l'Education Nationale estime obligatoires. La journée du patrimoine prend place entre les derniers jours de l'été et les premiers frémissements de la rentrée sociale et politique. La très hussarde loi El Kohmri est encore présente dans les esprits qui rêvent d'en découdre et qui n'en ont pas assez décousu, et les primaires de la droite annoncent le... [Lire la suite]
25 août 2016

Progressiste

une tentative de constitution d'abécédaire, en réponse à la suggestion d'un ami. Au départ, les articles devaient être courts et laconiques. A l'évidence, l'auscultation du thème du progressisme ne tenait pas dans les 140 signes d'un tweet!       "Progresser ne consiste pas à être progressiste mais à faire des progrès". (Bertold Brecht) Les progressistes n'ont commencé à apparaître véritablement qu'après la Révolution Française. La monarchie était dépeinte comme archaïque et inadaptée aux changements qui... [Lire la suite]